Choisir son habitat en fonction de l'environnement

Choisir son habitat en fonction de l'environnement

Quel habitat pour quels besoins ? Telle est la question qui semble être facile à déterminer, mais peut également engendrer plus de questions que de réponses. Si les environs y jouent un rôle important, il faut penser aux impacts sur l'environnement, à l'assurance et à d'autres éléments.

Le choix de son habitat

Quand on parle de choix d'un habitat, on se rapporte sur le cadre de vie et les « modes d'habiter ». Plus qu'un simple toit protecteur, il jouera un rôle majeur par rapport aux modes de vie et aux contraintes de mobilité. Ceux qui préfèrent se rapprocher des transports en commun et des services de proximité se tournent vers les centres-villes ou leurs périphéries. Par ailleurs, d'autres sont obligés de s'écarter de ces territoires pour de nombreuses raisons : augmentation de loyer, pénuries de logements…

Aussi, il faut se poser de nombreuses questions avant de s'installer ou de construire : une maison ou un appartement ? Combien de pièces ? Quelle surface ? Dans un village ou en pleine campagne ? Même chose pour l'environnement souhaité. Tout dépend également de votre situation : seul, en couple, avec des enfants… vous devez également prévoir des surfaces par rapport à vos projets d'avenir, notamment si vous avez prévu d'agrandir la famille.

Les différents modes d'habitats

Pour le choix d'un habitat, trois options sont possibles :

  • Habitat individuel :

Il s'agit d'une typologie d'habitat adapté à ceux qui privilégient la liberté et l'intimité. Il existe deux types d'habitat individuel : l'Individuel pur ou individuel diffus qui ne compte qu'un seul logement, et l'individuel groupé qui comporte plusieurs logements individuels.

  • Habitat collectif :

À l'opposé de l'habitat individuel, l'habitat collectif est un ensemble de plusieurs logements ou appartements au cœur d'un même immeuble. Cette typologie d'habitat est avantageuse sur le plan consommation d'espace, souvent construite dans des endroits stratégiques et à un coût moins élevé.

  • Habitat participatif :

C'est quand un groupe d'habitants décide de concevoir et de gérer leur habitat de façon collective qu'un habitat participatif voit le jour.Le choix de son habitat et les assurances

Il faut savoir que le choix de son habitat et les assurances sont indissociables. En effet, le contrat que vous aurez à signer dépend grandement du logement en question et de son environnement. L'assurance habitation pour le logement individuel permet par exemple aux propriétaires de se protéger contre les risques de la responsabilité civile. Il existe également l'assurance de la copropriété qui couvre les parties communes de l'immeuble pour des dommages définis par une clause.

Avant de choisir son habitat, il convient de se renseigner sur le type d'assurance habitat adapté à sa situation. Les propriétaires qui habitent près de l'océan et d'un volcan actif par exemple devront opter pour le contrat multirisque habitation ou MRH. Celui-ci couvre les risques les plus courants comme le dégât des eaux (débordements de canalisations, infiltrations), l'incendie (dégâts causés par le feu et la fumée), le bris de glace (baies vitrées, portes, fenêtres…), le vol (effraction, violence) et les catastrophes naturelles.

Les Sujets

Comment faire la protection de son habitat ?

Publié le 24/11/2017
Quand on parle de protection d'un habitat, on se réfère tout d'abord aux systèmes de sécurité comme les alarmes, les barres de protection ou...